adamantin


adamantin

adamantin, ine [ adamɑ̃tɛ̃, in ] adj.
• 1509; lat. adamantinus, gr. adamantinos « dur comme l'acier, le diamant », de adamos, adamantos
Littér. Qui a la dureté, l'éclat du diamant.
(1866) Constituant l'émail des dents. Les cellules adamantines.

adamantin, adamantine adjectif (grec adamas, -antos, diamant) Littéraire. Qui a la dureté, l'éclat du diamant. ● adamantin, adamantine (expressions) adjectif (grec adamas, -antos, diamant) Organe adamantin, ébauche épithéliale (origine de l'émail) qui recouvre la papille dermique dentaire.

adamantin, ine
adj.
d1./d Litt Qui a la dureté et l'éclat du diamant. Syn. diamantin.
d2./d BIOL Cellules adamantines, qui sécrètent l'émail des dents.

⇒ADAMANTIN, INE, adj.
I.— Qui a l'éclat ou la dureté, la résistance du diamant (et parfois de l'acier).
A.— [En parlant d'une chose concr.]
1. Arch. [S'applique surtout à des objets de caractère mythologique ou biblique servant à la défense ou à la protection] De fer dur, d'acier :
1. « Je garde la clé de ce puits infernal par mon droit et par l'ordre du Roi tout-puissant du Ciel : il m'a défendu d'ouvrir ces portes adamantines ... »
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Paradis perdu traduit de John Milton, 1836, p. 141.
2. Cruelle Eris, déesse à chevelure bleue,
Déesse au dard sanglant, déesse au fouet vainqueur,
Change mon encre en fiel; mets autour de mon cœur
L'armure adamantine, et dans mon front évoque, Mètre de clous armé, l'ïambe d'Archiloque!
T. DE BANVILLE, Odes funambulesques, 1859, p. 101.
Rem. Cf. HORACE, Odes, I, 6, vers. 13, 14 : Quis Martem tunica tectum adamantina digne scripserit...? (« Qui célèbrera dignement Mars vêtu d'une tunique d'acier...? »).
2. Qui a les qualités du diamant.
a) Dureté ou résistance :
3. Voici de nouveau pour nous une maison pour faire notre prière,
un temple nouveau dont la rage de Satan n'éteindra point les lampes qui ne sapera les voûtes adamantines.
P. CLAUDEL, Cinq grandes odes, La Maison fermée, 1910, p. 288.
b) Éclat :
4. ... un éclat de surface ... qui porte le nom d'éclat adamantin.
GUIBOURT, Hist. naturelle des drogues simples, 1849, p. 97.
5. « Je veux dès demain partir, m'enquérir par le monde des procédés d'embaumement les plus adamantins. » (J. LAFORGUE, Vogue, III, 6).
PLOWERT 1888.
6. Tout brillait de sa figure malicieuse que bordaient les bouclettes blondes serrées dans une étroite capote de rubans à trois plumes bleues, adamantines.
P. ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 22.
P. anal., PHYSIOL. Qui forme, qui produit l'émail des dents :
7. ... une coiffe à double paroi, qui coiffe la papille dermique. C'est l'organe de l'émail ou sac adamantin.
E. PERRIER, Traité de zoologie, t. 4, 1893, p. 3443.
8. ... les cellules ... s'allongent parfois considérablement pour prendre ... les caractères morphologiques des cellules adamantines.
ROUSSY ds (F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité de médecine, fasc. 5, 1920-1924, p. 240).
Rem. Émail n'ayant pas donné d'adj. dérivé de sens propre actif (émaillé, part. passé, est passif), on a demandé à une famille de mots voisine de fournir un adj. suggérant la dureté et l'éclat de l'émail des dents.
B.— Rare. [En parlant d'une pers.] Dont l'éclat est comparable à celui du diamant :
9. ... Il ne l'eût point surpris que, de leurs surtouts, un roi couronné, une fée adamantine fussent brusquement sortis, majestueux.
P. ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 105.
II.— Au fig. [En parlant de la pensée, de son expression ou de pers. envisagées sous le rapport de la pensée ou de son expression] Qui présente des qualités morales ou intellectuelles correspondant aux qualités physiques du diamant (la dureté ou le brillant) :
10. ... [Il] laissa tomber, en guise d'adieu, ces quelques paroles adamantines :— au revoir donc, ou jamais plus, comme il vous plaira, peintre malgracieux.
L. BLOY, La Femme pauvre, 1897, p. 47.
11. ... une poétesse, (...) disait d'un de nos plus parfaits ciseleurs de pensées, d'ailleurs assez simplistes : « c'est un primaire adamantin ».
J. BENDA, La France byzantine, 1945, p. 240.
12. ... cette fine pointe adamantine du désintéressement par rapport à laquelle tout gauchissement trahit la maxime suspecte, le motif impur, l'impératif hypothétique, le mélange d'intérêt propre, cette fine pointe exprime à sa manière le caractère improbable et presque réel de la très fugitive intention.
V. JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 67.
Rem. Comme le montrent les 2 premiers ex. de l'emploi fig., le mot peut devenir péj., comme les adj. dur et brillant auxquels il correspond.
Prononc. — 1. Forme phon. :[], fém. [-tin]. 2. Dér. et composés : adamantinien, adamantinome, adamantoblaste.
Étymol. ET HIST. — 1504 « de diamant » sens propre (LEMAIRE DE BELGES, La Couronne margaritique, IV, 75 : De ces gemmes Adamantines les meilleures viennent d'Inde, et ont aucune convenance avecques le crystal, à cause quelles ont plusieurs costez et faces); 1509 « aussi dur que le diamant, infrangible » emploi fig. (ID., Illustr. de Gaule, I, 25 : Combien que ta parfonde eloquence soit de telle efficace quelle pourroit tirer en sa sentence mesmes, un cœur adamantin). Pour le sens propre « d'acier », cf. ds HUG. s.v., plusieurs ex. placés par erreur sous le sens « de diamant, de la nature du diamant » : chaîne adamantine, cloux adamantins.
Empr. au lat. adamantinus (lui-même empr. au gr. « dur comme l'acier ou le diamant », dér. de - « acier, diamant »; diamant), dep. LUCRÈCE, 2, 447 ds TLL s.v., 565, 10, au sens de « dur comme l'acier » : saxa adamantina; au sens de « de diamant », lat. médiév. (d'apr. le 2e sens de adamas) dep. ca 768, AETHICUS ISTER, 19 ds Mittellat. W. s.v., 157, 17 : lapide adamantino; emploi fig. dep. AUGUSTIN, Salut. doc., 55 ds TLL s.v., 565, 36 : sensus noster adamantinus, ut non mollescat; cf. 1077, BERTHOLDUS, Ann., p. 293, 2 ds Mittellat. W., 157, 26 : corde durissimus adamantino; apr. une éclipse au XVIIe s. adamantin, reparaît fin XVIIIe s., peut-être sous l'infl. de l'angl. adamantine « qui a les qualités du diamant » attesté sans interruption dep. 1382, cependant presque toujours dans l'emploi fig.; NED, MACK. t. 1, p. 210.
STAT. — Fréq. abs. litt. :10.
BBG. — BÉL. 1957. — CHESN. 1857. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MACK. t. 1 1939, p. 210. — NYSTEN 1814-20.

adamantin, ine [adamɑ̃tɛ̃, in] adj.
ÉTYM. 1509; « de diamant », 1504; lat. adamantinus, du grec adamantinos « dur comme l'acier », compris comme relatif à diamant, le grec adamas, -antos ayant les deux sens.
———
I
1 Littér. Qui a la dureté ou l'éclat du diamant. a Extrêmement dur, dur comme l'acier. || Armure adamantine.
b Éclatant, brillant comme un diamant, un cristal. || Éclat adamantin. || « Trois plumes bleues adamantines » (Paul Adam, in T. L. F.).
2 Fig. et littér. Qui a des qualités (morales, intellectuelles) correspondant aux qualités du diamant (éclat, dureté). || Un orgueil adamantin.
———
II (1866). Physiol. De l'émail des dents; relatif à l'émail des dents. || Les cellules adamantines.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.